La riche histoire de

La riche histoire de

Universal Genève

Avant-propos

Numa Emile Descombes et d’Ulysse Georges Perret créent Universal Genève en 1894 au Locle (Neuchâtel, Suisse).
Durant les années 1930-1960, l’entreprise prend le nom d’Universal Watch Co. Ltd. et connaît un bel essor sous la direction de Raoul Perret, fils du fondateur. Les montres sont signées “Universal Genève” et se distinguent par leur élégance et leur technicité. Un style est né et avec lui apparaissent des modèles de légende: Compax, Aero-Compax et Tri- Compax (1930-40), Polerouter (1954) et Microtor UG 66 (1966).
Lors de l’édition 2005 de Baselworld, Universal Genève présente ses deux nouvelles collections, Okeanos (hommes) et Anthea (dames), qui revisitent intelligemment le design maison tout en respectant l’esprit de la marque. Les modèles 2006 s’inscrivent dans la même démarche et Universal Genève signe son grand retour avec son propre mouvement manufacturé: le MICROTOR UG 100.

1894

Les origines

Les talentueux horlogers Numa Emile Descombes et Ulysse Georges Perret créent une société spécialisée dans la fabrication de montres à complications. Les ventes se développent rapidement et chaque création est reçue avec enthousiasme.

1897

Les premiers succès

À la mort de Descombes, Perret s’associe avec Louis Edouard Berthoud pour la fabrication de montres de poche. En 1898, ils présentent un chronographe à compteur 30 minutes — l’Universal Watch Extra — puis créent leur premier chronographe de poignet en 1917.

1934

Une légende en devenir

La société est renommée Universal Watch, déménage à Genève et connaît une croissance impressionnante et internationale. Une succession de modèles élégants et complexes – Compax, Aero-Compax et Tri-Compax (1930-40), Polerouter (1954) et Microtor UG66 (1966) – marquent à jamais leur époque.

1960’s

Une marque en mouvement

Fidèle à son goût pour l’innovation, Universal Genève lance en 1975 le calibre à quartz le plus mince au monde. Au cours des années 1980 et 90, la marque jouit d’une réputation internationale impressionnante et commence à être représentée en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient et en Italie.

2005

Le renouveau

Alors que les modèles 2005 et 2006 réinterprètent le design de la maison en harmonie avec l’esprit Universal Genève, l’arrivée du Microtor UG100 et la production en série du calibre UG101 lancée en 2007 confirment avec force le renouvellement de la marque.

2008

Une autre création audacieuse

À l’occasion de Baseworld 2008 et 80 ans après le lancement de sa première montre réversible — la Cabriolet — Universal Genève présente le Microtor Cabriolet, le premier en forme de garde-montre (depuis le renouveau de la marque) se distinguant par un esprit audacieux et contemporain.

Chronologie

1894

Le 18 janvier, création au Locle de la maison horlogère Decombes & Perret dirigée par Numa Emile Descombes (1863-1897) et Ulysse Georges Perret (1868-1933).

1925

Deux brevets internationaux (N° 91051 et 91463) sont enregistrés pour l’Auto-Rem, la première montre-bracelet à remontage automatique d’Universal (un mécanisme équipé de tampons).

1927-1929

Présentation du modèle Cabriolet et de montres dotées d’une réserve de marche de 8 jours.

1934

Création de la montre-bracelet chronographe Compur à double bouton-poussoir (marque déposée enregistrée sous le brevet N° 83340), le premier mouvement utilisé est équipé de deux roues à colonnes.

1935

Lancement de la montre-bracelet chronographe Compax avec compteurs 12 heures et 30 minutes.

1936

Présentation de la montre-bracelet chronographe Uni Compax avec compteur 45 minutes.

1937

Universal Watch Co. Ltd est renommée Universal Genève. Création de la plus petite montre-bracelet chronographe de l’époque pour femme, équipée d’un mouvement de 19 1/2”.

1940

Lancement de l’Aero-Compax (brevet N° 235608). Il s’agit d’un chronographe Compax équipé d’un quatrième sous-cadran comportant des aiguilles des heures et des minutes à 12h et permettant à l’utilisateur de mémoriser le début d’une opération au moyen d’une couronne supplémentaire à 9h.

1943

Universal Genève présente la montre calendrier, avec ou sans affichage des phases de lune, indiquant la petite seconde à 9 heures, le jour à 12 heures et les mois et les phases de lune à 6 heures.

1944

Manufacture des Montres Universal, Perret & Berthould SA, Genève. Pour commémorer son 50ème anniversaire, la société présente sa dernière création : le Tri-Compax. Ce chronographe à compteur avec calendrier à trois dates et affichage des phases de lune est en passe de devenir l’un des meilleurs de l’horlogerie.

1945

Introduction, au sein de la gamme Compax, du chronographe Medico-Compax avec compteur d’heures à échelle pulsométrique et du Dato-Compax, un chronographe dont le compteur est équipé d’un 4ème compteur à 12 heures indiquant la date du 1 au 31.

1954-1955

Lancement du Polerouter (baptisé à l’origine Polarouter). SAS (Scandinavian Airlines System) effectue le vol inaugural le long de la première route aérienne entre l’Europe et les États-Unis à travers le pôle Nord. L’équipage est équipé d’une montre à remontage automatique de haute précision (Cal. 138 SS) capable de résister aux puissants champs magnétiques autour du pôle.

1955

Création du Microtor (brevet N° 329805), un nouveau type de mouvement à remontage automatique avec masse oscillante intégré au mouvement (Calibre 215).

1963

Présentation à la Foire de Bâle des modèles Universal Genève Railrouter et Polerouter Electric.

1966

Lancement de la Golden Shadow, la montre à remontage automatique la plus fine au monde, pilotée par les calibres 66 et 67 avec affichage de la date (2,5 mm d’épaisseur).

1968

Présentation de Tuning Unisonic, une montre avec un régulateur de fréquence de type diapason.

1975

À la Foire de Bâle, la marque présente le Calibre 74, le mouvement à quartz à affichage analogique le plus plat au monde (seulement 3,45 mm).

1994

Pour célèbrer son centenaire, Universal Genève lance une première mondiale (calibre UG 42-83 / 4 ”): la montre Janus, inspirée du modèle Cabriolet. Son cadran réversible comporte un seul mouvement permettant de lire l’heure sur deux cadrans, dont un avec heures sautantes.

2005

Universal Genève lance deux nouvelles collections : Okeanos (pour les hommes) et Anthea (pour les femmes).

2006

Présentation à Baselworld de quatre nouveaux modèles : le Microtor UG 100, l’Okeanos Compax, l’Okeanos Aero-Compax et le Okeanos Moon Chronograph.

2007

Présentation à Baselworld de trois nouvelles montres pour hommes en acier : la Microtor UG 101 (mouvement exclusif à remontage automatique), maintenant produite en série, la Uni-Timer, avec deux compteurs chronographe de calibre UG 71.5 et le Timer Chronograph, avec le calibre UG 71.6 à trois compteurs, ces deux derniers étant équipés d’une masse oscillante ajourée. Pour les femmes, la montre Anthea Steel est disponible en deux nouvelles versions de bijoux : l’une sertie de 46 diamants ciselés et l’autre de 132 diamants ciselés.

2008

Universal Genève présente la Microtor Cabriolet, une nouvelle montre inspirée de la Cabriolet, première montre réversible lancée par la marque en 1928. Modèle aux formes audacieuses dans un esprit résolument masculin et une merveille d’ingéniosité mécanique, la Microtor Cabriolet porte la signature Microtor UG 101 et se distingue par sa conception impressionnante. Pendant ce temps, une autre nouvelle version voit le Microtor UG 101 accueillir un nouveau cadran et un bracelet en acier exclusif.

… – Today

Universal Genève continue de proposer des chronographes et garde un service après-vente de qualité. Nos montres sont disponibles en particulier auprès des magasins City Chain de Hong-Kong. Nos modèles sont aussi disponibles à Singapour, en Thaïlande, en Chine et en Malaisie.